Les différents jeux dans la Rome antique

Contrairement à la croyance populaire, les jeux de casino ne sont pas apparus avec la création de salles de jeux. Ses origines remontent très loin dans l’histoire jusqu’à l’antiquité romaine. Reconnus de par le monde pour être une nation conquérante, beaucoup ignorent que ce peuple a également contribué à populariser certains jeux de casino comme les jeux de dés. Ces jeux présentent différentes formes dont certains sont encore utilisés de nos jours.

Ancêtres du jeu de dés, le jeu de Knucklebones

Les Romains étaient très férus de jeu de hasard et de jeu d’adresse comme les jeux de Knucklebones, surnommé à l’époque « jeux de nerfs ». Deux variantes du jeu ont contribué au fondement des jeux actuels. En premier, il y a la version du jeu consistant à lancer d’os puis en rattraper le plus en cours de vol. Puis, il y a la version du jeu avec des os possédant une valeur entre 1 étant appelé le « Chien » et le 6 «Venus ». La combinaison des lancées et du principe de numérotation est bien évidemment servie de règle pour les jeux de dés actuels.

Les jeux de dés, un jeu pour réunir tout le monde

Si aujourd’hui, les jeux de casino sont devenus plus accessibles à la technologie de communication, soit l’internet, il fut un temps où sa pratique était un délit aux yeux de la société. Dans la Rome antique, toute personne prise en flagrant délit de jeu est contrainte de payer une amende. Cependant, la popularité des jeux amène les dirigeants à revoir son intérêt, aussi, le jeu est autorisé lors de la fête de « Saturnalia ». Noble et esclave peuvent jouer ensemble sans restriction et sans prendre en compte la classe sociale. Les jeux de dés sont les plus populaires avec ou sans tableau. Les planches sont constituées de symboles romains divisés en 36 carrés. Les symboles étaient très rudimentaires comme des formes géométriques et des lettres. Si actuellement, les dés vont en paire, à l’époque il fallait 3 dés. La combinaison « trois-six » représente la plus puissante combinaison.

Jeu de dés, de nombreuses variantes

Bien que la pratique soit interdite, cela n’empêche pas les joueurs de se réunir loin des regards d’autorité. Maison close et taverne fournissent la location parfaite pour faire des jeux clandestins. Ainsi, l’idée de créer un établissement pour les jeux émerge. Outre les jeux de dés standard, d’autres jeux viennent également compléter les loisirs notamment le jeu de douze lignes et le jeu des brigands. Le « jeu de douze ligne » ou « jeu de douze singes » fut le premier à lancer la mode des dés en forme cubique. Pour jouer, les joueurs avaient besoin de 15 pièces. Des jeux d’aujourd’hui reprennent le concept dont le plus célèbre est le « Backgammon ». Pour le second, il s’agit d’un de jeu de stratégie dont le but est de gagner le titre du « roi ». Rien n’est moins sûr, mais peut-être est-ce la convoitise de ce titre qui en fait le jeu le plus populaire pour les Romains.