Grand acteur de l’industrie du jeu en ligne et entrepreneur autodidacte, Alex Dreyfus vit une incroyable success story. Manifestement, l’homme d’affaires lyonnais a tout ce qu’il faut pour mener à bien sa belle aventure entrepreneuriale.

Un entrepreneur autodidacte

Depuis son jeune âge, Alex Dreyfus a su que son avenir se jouerait sur Internet plutôt qu’à l’école. A 18 ans, il abandonne sa terminale S pour se concentrer sur le développement de son premier business en ligne. Sans être un génie du web, le jeune Lyonnais a réussi en quelques années à devenir l’une des figures marquantes du poker mondial. Son aventure entrepreneuriale a commencé en 1995 lorsqu’il s’est associé avec Raphaël Boukris pour fonder Mediartis, une agence spécialisée dans la communication et la création de sites web.

Avant même de revendre Mediartis à Publicis Group en Décembre 1997, Alex va au bout d’un autre projet en lançant Webcity.com, le premier réseau européen de city guides en ligne.

L’entreprise était gérée personnellement par Alex et employait plus de 80 personnes en France mais également en Suisse, en Grande-Bretagne, et en Belgique. Étant un as de la négociation, Alex a réussi facilement à convaincre des géants de l’industrie française comme Dassault et Carrefour à rejoindre le projet en injectant plus de 25 millions de francs dans le capital de l’entreprise.

De l’adversité nait la force !

Manifestement, l’échec ne décourage jamais Alex Dreyfus. La mauvaise conjoncture économique a eu un impact négatif sur le marché de la publicité. Cela a poussé Carrefour à se retirer de Webcity. L’entreprise ne pouvant plus se développer sur son marché principal a déposé les bilans en 2002. Le coup était assez dur pour le jeune lyonnais mais il s’est rapidement levé. Il file à Paris et travaille quelques mois chez MD Portal France (Lycos Europe) en tant que directeur général adjoint.

Véritable tête chercheuse à idées, Alex crée Winamax en 2004. La nouvelle société spécialisée dans le poker en ligne et les paris sportifs a eu un énorme succès. Suite à des divergences stratégiques, Alex a vendu ses parts et a quitté -à contrecœur- l’entreprise en 2006. Heureusement cette fois-ci, car il a encaissé une belle somme lui permettant de partir pour de nouvelles aventures. Du coup Alex Dreyfus fait les gros titres de la presse spécialisée.

Malte, soleil, mer, et grand succès !

Vivant depuis 2004 à Malte, Alex rencontre un énorme succès dans tous ses projets. Apparemment, la beauté de l’ile méditerranéenne l’a inspiré pour créer sa nouvelle entreprise chilipoker.com, un nouveau site de jeu en ligne qui a été vendu en 2012 au géant américain Bally Technologies, maintenant détenu par Scientific Games.

L’homme au regard très rassurant est connu pour sa sympathie et ses relations extraordinaires avec ses collaborateurs et ses partenaires. Actuellement il dirige avec grand succès son entreprise « Mediarex Sports & Entertainment » qu’il a créée en 2012. Son ambition est de transformer le poker en vrai sport. Pour ce faire, le jeune lyonnais a développé le « Global Poker Index » qui est devenu le système de classement officiel des tournois de poker.

Conclusion

Alex est un entrepreneur autodidacte et visionnaire. Il ne cesse de trouver de nouvelles idées pour les mettre en œuvre dans des projets entrepreneurials à grand succès. Malgré les obstacles, il trouve toujours des moyens innovants pour se relever et continuer l’aventure et à faire parler de lui dans la presse spécialisée (ex: Alex Drefus sur PK, Alex Drefus sur PMP, Alex Drefus sur PS). Manifestement, c’est l’un des hommes qui ont marqué à jamais le poker et les jeux en ligne.

Alex Dreyfus : le leader autodidacte !